Nouvelles plumes

L'orpheline de Saint-Aubin d'Isabelle Chavy - Ed. Nouvelles Plumes

L orpheline de saint aubin 1D'un point de vue historique :
On ressent  les blessures laissées par la 1ère guerre mondiale, notamment le nombre insuffisant d’hommes dans le village. En revanche, l’arrivée de la seconde guerre mondiale est à peine effleurée.
D'un point de vue du personnage principal :
Pauline est très attachante. Ecorchée par la vie, elle sait s’adapter et apprécier les petits bonheurs qu’elle saisit au quotidien. Rêveuse et romantique - de par ses lectures – elle passe néanmoins à côté de l’Amour, figée dans son perpétuel espoir de rencontrer le prince charmant.
D'un point de vue des lieux :
Le village et les paysages sont assez bien décrits, les intérieurs un peu moins, notamment l’aménagement que Pauline fera de sa chambre aux Eglantiers. Le passage sur la vie d’étudiante à Dijon m’a un peu étonnée - fréquentation de cafés, tabac, circulation automobile – était-ce vraiment comme cela dans les années 30 ?
D'un point de vue général :
Ce livre est une tranche de vie de l’entre-deux guerres dans la campagne bourguignonne, au sein duquel il ne se passe rien d’extraordinaire mais bien écrit. On se laisse emmener sans difficultés dans cette vie simple et attachante. Une lectrice belge dira qu’il est dans la lignée d’un Pagnol…

Cliquez sur l'image pour aller sur le site de l'éditeur

Aux sources du vent de Frédéric Jeorge - Ed. Nouvelles plumes

Couv96 1Malgré le déroulement inattendu de cette histoire au Vietnam, je suis un peu déçue. Les lieux sont magnifiquement décrits mais souvent de manière trop longue au détriment des subits rebondissements  dans l’action. L’incursion du genre fantastique dans le récit à tendance historique m’a plutôt déstabilisé, au point de me demander si la cité décrite existe. Alors que toute la lutte de l’héroïne tourne autour de la sauvegarde d'une concession d'opium, la fin reste floue à ce sujet pendant que l’amour à peine effleuré dans les pages précédentes prend ici toute son importance. L’écriture est belle.

Cliquez sur l'image pour aller sur le site de l'éditeur

Le secret de Diane de Jean-Robert Lépan - Ed. Nouvelles plumes

 Cvt le secret de diane 495 1 1Ce n’est pas le titre, bien banal, qui m’a attirée dans ce livre mais plutôt son point de départ, très original, constitué de la retranscription de bandes sonores enregistrées. Et... je n’ai pas été déçue car nous sommes ici en présence d’une excellente énigme, presque policière, avec des personnages hauts en couleur. Le suspense est entretenu jusqu’à la fin dans laquelle j’aurais toutefois aimé que l’avenir des 2 protagonistes, Max et Diane, soit envisagé plus clairement.
En ce qui concerne la structure du récit, la judicieuse alternance des bandes sonores et des interludes avec le reste de l’histoire apporte une indéniable dynamique à la lecture. Les différents rapprochements avec des évènements politiques pour rendre le récit plus vivant sont assez bien amenés. Bref, un histoire très bien ficelée.

Cliquez sur l'image pour aller sur le site de l'éditeur

 

Pour l'amour d'une île de Armelle Guilcher - Ed. Nouvelles plumes

Pour l amour d une ile ebook 1Les différents ingrédients sont là pour vivre pendant la lecture sur une île bretonne, isolée du monde : férocité des tempêtes, difficultés de ravitaillement, commérages et  suspicion, solitude, embruns salés et teinture d’iode. Le tout sur fond de dénonciation nationaliste de l’après-guerre etde premiers émois amoureux, Marine reprendra le  cabinet de médecin sur son île de naissance mais devra affronter l’hostilité de ses habitants. Les rebondissements sont nombreux à souhait mais la fin est un peu incongrue, à  mon goût.

 Cliquez sur l'image pour aller sur le site de l'éditeur

Le carnet de Lili de Annick Kiefer - Ed. Nouvelles plumes

Couv3 1Pour panser nos blessures physiques et/ou morales, rien de tel que de s’engager sur la route de Compostelle. Clémentine souffre de plusieurs maux - dont l’ablation récente d’un sein - qui l’encouragent à  entreprendre une partie de ce cheminement en compagnie de sa chienne, Morvane. Mais en tombant sous le charme d’un vieil hôtel abandonné, elles deviendront  volontiers sédentaires à Marcilhac. Clémentine y découvre le carnet intime de Lili, ancienne propriétaire des lieux et réalise jour après jour les turpitudes de son auteur pour en établir le lien avec une belle rencontre qu'elle fait au village. Présent de Clémentine et passé de Lili finissent par se rejoindre…
Mon avis
Hormis les nombreux questionnements sur les relations humaines qu'elle suscite, la lecture, qui alterne entre le carnet de Lili et le séjour de Clémentine, donne très envie de se rendre à Marcilhac et de rechercher cet ancien hôtel même s’il est probablement issu de l’imagination de la romancière. L'écriture est belle, dommage qu'il reste quelques fautes de frappe qui ont échappé à la relecture de l'éditeur.

 Cliquez sur l'image pour aller sur le site de l'éditeur