Ici, je m'envole vers l'infini

Me voici de retour de vacances après une semaine passée en Bretagne.

Je suis partie le samedi 8 juin alors même que ma chrysalide était installée dans la plaine de Jouars et que les Portes de la Plaine étaient baptisées à l'entrée de ville.

Je rappelle que la chrysalide est l'oeuvre de François Tilly dans le cadre de la "Poétique du Paysage", conçue à partir de notre marche du 5 janvier dans la Plaine de Jouars. Au même titre que les 11 installations des autres communes, elle sera visible pendant tout l'été entre le ru de Maurepas et la rue de l'Echiquier menant au hameau de Chennevières (à gauche en venant de Jouars). "Les Portes de la Plaine" est par ailleurs le nom retenu pour le jardin qui se situe au-dessus de la tranchée couverte de la RN12, dans le cadre d'un concours. Ce nom est une proposition de mon mari, illustrée également  par François Tilly.

portes-plaine-1.jpg

portes-plaine-2.jpg

chrysalide

Ajouter un commentaire